Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

17 juin 2014 : Kota Kinabalu

Poster un commentaire

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6027264614995096209?authkey=CP-dkMuEz-36Pg

A regret, nous quittons notre petit coin de paradis mais non sans avoir pris le temps de prendre un incroyable petit déjeuner avec un buffet où nous trouvons absolument de tout.

Les préparatifs du fastueux mariage vont bon train car tous les invités vont commencer à arriver aujourd’hui. Grâce à quelques indiscrétions, nous avons pu obtenir quelques détails supplémentaires. Finalement, le resort n’est privatisé « que » pour une semaine et non pas un mois. Mais juste pour la réservation de l’hôtel, cette petite folie va coûter la bagatelle de 6 millions de livres (7,5 millions d’euros) !! Le mariage va se dérouler le 19 et les deux tourtereaux vont arriver à dos … d’éléphants !!! Ils devraient mettre deux heures à rallier le portail d’entrée au lobby de l’hôtel, escortés par trente magnifiques chevaux.

Lorsque nous quittons l’hôtel, tous les employés sont entrainés et motivés à accueillir les invités en faisant une haie d’honneur et en applaudissant en rythme tandis que les musiciens sont sermonnés pour leur musique qui n’est pas suffisamment énergique. Des policiers habillés en « robocop » et armés jusqu’aux dents assurent le service d’ordre. Tout ceci est assez impressionnant. Sur la route, nous croisons un convoi de plusieurs voitures encadrés par des motards. Ce doit vraiment être quelqu’un d’important pour avoir un tel service d’ordre à son service.

Notre chauffeur nous propose de faire deux haltes rapides avant de nous déposer à l’hôtel. La première sans grand intérêt près de deux statues d’orangs outans avec la tête « percée » pour y placer la nôtre (…) et la seconde au sommet d’une colline dominant la ville offrant un panorama sur tout Kota Kinabalu. C’est malheureusement une ville un peu terne et bien loin du charme des villages noyés dans la jungle.

Installés à l’hôtel, avec Isa, nous partons à la découverte de la ville et nous commençons par un marché philippin qui se trouve en bord de mer. Il s’y vend de nombreux fruits, des gâteaux typiques, des poissons emballés individuellement dans des sachets en cellophane et tout un tas de produits en bois certainement « made in China » car ils se ressemblent tous.
Nous poursuivons dans les rues environnantes où des tas d’échoppes proposent des tenues traditionnelles. Mais comme depuis notre arrivée en Malaisie, nos impressions sont mitigées : nous n’arrivons pas à trouver ce qui fait la caractéristique et l’identité de ce pays qui semble à cheval entre modernisme et traditions. C’est beaucoup plus développé que l’Indonésie ou les Philippines mais encore loin du modernisme de Singapour, rien n’est vraiment propre mais rien n’est vraiment sale, les magasins modernes côtoient les traditionnels.
Tout comme à Kuala Lumpur, les malls poussent comme des champignons. Nous en visiterons trois qui se tiennent en moins de 100 mètres.

De retour à l’hôtel, nous profitons de la piscine sur le toit avant de partir pour un bon massage traditionnel. La journée se termine avec le plus incroyable buffet que nous ayons vu.

Au rayon fait divers, un drame « terrible » a été évité de justesse : « Doudou vieux », le doudou auquel Yann tient par-dessus tout a disparu. Bien que circonspects, nous pensons l’avoir oublié à l’hôtel précédent. Branle-bas de combat à 10 heures du soir et je m’apprête à prendre un taxi pour y retourner mais il faut les prévenir car avec le mariage, toute entrée doit être plus que compliquée … mais juste avant de joindre l’hôtel, Isa le retrouve dans un placard accroché au tapis de prière qu’elle avait rangé un peu auparavant. Ouf, la catastrophe est évitée …

Demain, départ très matinal, nous partons pour 3 jours à la découverte de la beauté et de toute la richesse de la faune et la flore de Bornéo.


Les « robocop » sont là.


No comment.


Kota Kinabalu vue de haut.


Le marché philippin.


Idem.


Les poissons sous cellophane.


La piscine du Méridien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s