Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

31 Août 2015 : un an après

13 Commentaires

Plus d’un an après notre retour, tout va très bien !!! Mais comme vous allez le lire ci-dessous, l’année qui vient de s’écouler n’a pas toujours été simple.

Que reste-t-il de notre voyage ?

Évidement de très grands moments, des souvenirs inoubliables et de merveilleuses rencontres. Les montages vidéos de notre périple passent en boucle et nous permettent de revivre cette fantastique année.
Mais nous vivons aussi aujourd’hui avec une grande nostalgie. Et quand bien même il nous est impossible de ne pas envisager un nouveau départ, forcément cela ne pourra plus être pareil.

Ce billet sera définitivement le dernier en ce qui concerne notre voyage autour du monde. Non seulement, il n’y a plus grand-chose à dire mais en plus, comme pour tout le reste, il est temps de tourner une page définitive sur cette belle aventure.
Il décrit notre vécu personnel et n’a pas pour prétention d’en faire une généralité. Mais pour en avoir longuement discuté avec d’autres « tourdumondistes », il semble bien que ce que nous avons « traversé », l’ait été de la même façon par tous.

Pour faire bref : tourdumondistes proches du retour, soyez prêt à en baver !!!

Nous avons donc soufflé pendant l’été la première bougie de notre retour … et si désormais, tout est « rentré dans l’ordre », il faut bien avouer que pour Isa et moi, l’année a été particulièrement difficile.

Je dis bien pour Isa et moi car en ce qui concerne les enfants, il n’y a jamais eu aucun problème !!! Ils ont retrouvé avec plaisir leurs chambres, leurs copains, leur école, et même … leurs mauvaises habitudes (trop de playstation, de télé, de smartphones, … )!! Ils n’ont eu besoin d’aucune ré-acclimatation et leur année scolaire a été parfaite.

Mais pour nous, ce fut vraiment différent …

Une fois l’ivresse des premières semaines et des retrouvailles passées, malgré nous, une lente mais progressive déprime s’est installée. Pendant de long mois, faire tous les jours quasiment la même chose, se retrouver le soir enfermés entre 4 murs, ne plus savoir quoi faire si ce n’est regarder une télé insipide, subir une météo froide et vivre selon un planning bien établi a été très dur à vivre.

Ce « nouveau changement de vie » plus rythmé, plus routinier, plus subi surtout, n’a pas été simple à gérer. A chaque instant, nous nous demandions vraiment ce que nous faisions là et n’avions qu’une envie : repartir !!!

L’énergie qui nous avait portée pendant un an s’était mystérieusement évaporée. Est-ce le manque de soleil, l’absence de nouveautés, de découvertes, le train-train quotidien ? Je ne sais pas mais ce qui est sûr, c’est que nous aurons été fatigués tout au long de cette année.

Il a aussi longtemps été difficile de revoir les photos ou les vidéos. Et puis, aux environs de Noël, soit près de 5 mois après notre retour (!!), je me suis – enfin – mis aux montages des photos/vidéos. Cela nous a permis de replonger dans notre voyage et de le revivre dans sa globalité. De façon étonnante, des sons, des odeurs, des sensations remontaient à la simple vision de certaines images.
Ce qui m’a le plus frappé à la vue de ces images et de ces vidéos, c’est que nous étions constamment joyeux avec le sourire aux lèvres. Le bonheur à l’état pur ?

Enfin, nous réalisions ce que nous avons fait.

Mais, et c’est d’ailleurs toujours le cas, à la fin de chaque vidéo (une vidéo par pays traversé), une grosse boule remonte inexorablement le long de la gorge …

Tout au long de l’année, rencontrer d’autres tourdumondistes nous a fait énormément de bien. Ces moments de partage et d’échange avec d’autres ayant vécu la même chose et ayant les mêmes ressentis, ont fait un bien fou au moral car nous pouvions enfin reparler de cette année si spéciale.
Je n’occulte évidemment pas les moments passés avec tous nos autres amis et notre famille qui sont de bons moments tout autant irremplaçables. Mais ces moments-là concernent forcement autre chose que notre voyage qui est si présent dans notre esprit.

Et puis la déprime laisse place à la nostalgie.

On finit par comprendre qu’une telle expérience ne s’oublie jamais et on s’habitue à ce « manque ». Le mot est ici important, on s’habitue car on n’oublie pas … Lentement, progressivement, on y pense un peu moins et on se re-concentre un peu plus dans la vie de tous les jours. Mais on commence aussi à se projeter vers d’autres choses, d’autres horizons.

Concrètement, si aujourd’hui tout va très bien, il aura fallu une longue année pour tourner la page, reprendre et accepter le rythme de la vie parisienne. Ce voyage se place désormais dans notre Panthéon personnel des meilleurs moments de notre vie et nous avons accepté le fait qu’on ne se remet jamais vraiment d’un tel voyage.

Les dernières vacances, beaucoup plus courtes que les précédentes (3 semaines au lieu de 52 !!) nous ont permis de définitivement passer – et de penser – à autre chose. Au lieu de ressasser le passé, on se re-projete dans le futur. En gros … dans un autre voyage !!!

Au début, comme pour le premier, on se remet à rêver à un second départ tout en se disant que c’est impossible. Puis, comme pour le premier, on se dit que finalement, si, c’est encore possible. Et puis, comme pour le premier, on se dit qu’on va tout faire pour y arriver.

Pour Isabelle et moi, c’est désormais limpide : notre avenir ne pourra passer que par un nouveau départ, plus long, beaucoup plus long … Il ne peut plus en être autrement.

Le seul gros regret, c’est que ce coup-ci, ce sera probablement sans les enfants qui seront bien plus grands et qui, surtout, auront d’autres centres d’intérêts. Devoir tirer un trait définitif sur un voyage où on a la chance de voir ses enfants grandir et s’épanouir jour après jour est ce qui reste le plus dur à accepter. Charge à nous de le vivre dans notre quotidien actuel.

L’objectif est désormais établi : un nouveau et long voyage, au mieux, d’ici à 5 ans mais la date dépendra pour beaucoup des études des enfants.

Alors à bientôt pour de nouvelles lectures !!

Rester, c’est exister : mais voyager, c’est vivre.
Gustave Nadaud

PS : vous envisagez de faire prochainement un tour du monde ? Contactez-nous !!! Pour vous, cela ne peut que vous conforter dans votre choix et vous apporter des astuces. Et pour nous, vous ne pouvez pas savoir le bien que cela nous fait de pouvoir en parler !!!

13 réflexions sur “31 Août 2015 : un an après

  1. Pour en avoir parlé de vive voix ensemble, vous savez ô combien nous partageons votre ressenti sur le retour d’un tel voyage… J’aime beaucoup ton paragraphe sur le côté impossible d’un 2è voyage… « impossible comme pour le premier » 😉 C’est tellement ça ! Faites tout votre possible pour parvenir à réaliser cela… On vous suivra avec plaisir, dans 3, 5 ou 10 ans 😉
    Pour nous ça se confirme, le nouveau départ est prévu pour le 2 janvier, pour 8 mois de vadrouille. On sait déjà que le retour sera dur, mais on a hâte de repartir… et étape suivante, l’expatriation ? A voir… Grosses bises en tout cas, et à bientôt j’espère !
    Aurélie.

  2. Bonjour Marc,

    On avait suivi votre TDM l’an dernier. Tu m’avais donné pas mal d’infos sur Tahiti il y a quelques mois par mail. Nous sommes partis il y a moins d’un mois. Si vous souhaitez nous suivre : plusqu1tourdumonde.com

    On ne pense pas au retour maintenant, mais on sait que ça ne sera peut-être pas facile.

    Bonne soirée

    Laurent

    >

    • Bonjour Laurent,
      Content d’avoir pu aider un peu et sur et certain qu’on va te suivre.
      L’Afrique du sud risque de nous donner des idées !!

      Bonne route
      Marc

  3. Très beau texte émouvant et quelle plume !
    Où en est l’écriture du livre ???
    Dès que je rentre d’un voyage, je prépare le suivant donc je vous comprends bien…
    Heureuse que vous alliez mieux avec un nouveau projet courageux que je n’ose pas envisager pour nous…
    au plaisir de te relire !
    Biz

  4. Merci et à bientôt pour d’autres aventures…

  5. Le tour du monde… tellement une belle aventure que vous avez effectué!!!! Vous êtes toujours les bienvenus n’importe quand au québec.. pas besoin de faire un itinéraire,, seulement billet d,avion et Go chez nous cet hiver… neige froid… vous attends :0!!!! 🙂

    • Merci Dorice, avec Yves, vous faites partie de nos belles rencontres pendant le voyage. J’espère non seulement pouvoir retourner vous voir vite mais on compte aussi sur vous à Paris !!
      Bon courage pour l’hiver qui approche !!!

  6. … Et puis en attendant votre prochain TDM, pourquoi ne pas vous offrir 3 ou 4 jours au Marina Bay Sand Hotel :
    1)… en amoureux ?
    2)… pour passer l’échéance d’un demi-siècle ?

  7. « Vivre ses rêves pour ne pas rêver sa vie » dit un de mes amis…
    So long !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s