Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

10 et 11 avril 2014 : Darwin, Kakadu

4 Commentaires


Lac Mamukala – Parc de Kakadu

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6002200631317372193?authkey=CJj_3aeepbiBnwE

Mercredi 10 avril. Nous quittons Perth et son climat « méditerranéen » pour Darwin, la capitale de l’état du « Northern Territory ». Dès la sortie de l’aéroport, nous prenons une « grosse claque » car nous passons sans ménagement de la douce chaleur sèche de l’Est de l’Australie à la lourde chaleur moite du Nord. C’est étouffant mais il va bien falloir s’y habituer car, à priori, c’est le type de climat que nous devrions avoir pendant trois mois …

J’imaginais Darwin comme une belle ville tropicale avec toute la végétation qui va avec mais elle m’apparait comme une ville sans beaucoup de charme et sans architecture particulière. Son centre-ville se résume en 2/3 rues commerçantes où nous croisons beaucoup de backpackers mais aussi beaucoup  d’aborigènes à la dérive. Comme pour ceux du centre rouge, ces aborigènes qui errent dans les rues sont ceux qui ont été chassés de leur tribu pour cause de violence ou d’alcoolisme. Tout ceci donnant une ambiance un peu particulière.

Jeudi 11 avril. Nous rejoignons ce jour le parc national de Kakadu, à l’ouest de Darwin.

La route est longue et monotone et mieux vaut avoir fait le plein avant de partir car les stations peuvent être distantes de plus de 100 kms !! Mieux vaut également ne pas tomber en panne car non seulement le réseau ne passe pas et, mis à part les « road train », ces camions immenses qui peuvent avoir jusqu’à quatre remorques à la fois, il y a très peu de monde.

Nous voyons des dizaines de termitières dont certaines de près de deux mètres de haut.

Tout comme hier, je suis surpris car je m’étais imaginé un tout autre paysage. Je me représentais un paysage de jungle. Mais c’est le même type de forêt que dans le désert rouge que nous traversons. Finalement, rien de bien anormal, nous n’en sommes qu’à moins de 1.2OO kms, une « paille » pour l’Australie. Par contre, grosse différence, nous sommes dans les « Wetlands » et les terrains qui bordent la route sont pour la plupart des marécages. Ils sont d’autant plus inondés que nous sommes encore dans la saison humide et les terrains sont gorgés des pluies des deux derniers mois.

 

De nombreux panneaux nous rappellent que nous sommes également dans la région d’Australie la plus « hostile » avec son lot de crocodiles, d’araignées, de dingos et autres animaux sympathiques. Il est fortement recommandé ne pas sortir des sentiers battus.

Un premier arrêt se fait au lac de Mamukala où un observatoire a été aménagé pour observer principalement des oiseaux. Malheureusement, les seuls animaux à ailes que nous verrons seront les mouches, particulièrement agressives, et les moustiques, particulièrement voraces … Le paysage est à la fois très beau avec d’innombrables nénuphars mais aussi inquiétant car nous savons qu’un animal à la mâchoire acérée peut apparaitre à tout moment.

Nous arrivons ensuite dans la ville de Jabiru où nous pique-niquerons au bord de son lac. Au centre d’informations, on nous a bien prévenus : ne vous y baignez surtout pas !! Aucun risque, d’autant plus que près de nous une stèle rend hommage à un jeune disparu …

Nous rejoignons ensuite notre hôtel et planifions nos excursions du lendemain avant de rejoindre la piscine car nous avons besoin de nous rafraichir, le thermomètre indique 36 degrés à l’ombre …

Le parc de Kakadu est sur le territoire de la tribu Bininj/Mungguy qui reconnait six saisons. Nous sommes à la fin de la saison humide, les plaines sont sous les eaux et le niveau des eaux commence à peine à baisser. Pour les touristes, cela signifie principalement la fermeture des routes non goudronnées et une présence de crocodiles sur un territoire très vaste. Comme nous disent les locaux : partout où il y a de l’eau, il peut y avoir un crocodile.

Le soir, en rentrant à notre chambre, nous croisons d’innombrables grenouilles et, plus surprenant, un dingo qui se ballade tranquillement entre les bungalows. Même s’il est peu probable qu’il attaque des adultes, nous préférons bien nous cloisonner dans notre chambre !!!

Demain, notre journée commence tôt, la première croisière du jour démarre à 6h45 …


Le paysage « type » tout au long de la route.


Un « road train ».


Une termitière.


Youpie !!!


Paysage de bord de route.


Pique-nique en bord de lac.


Bienvenue en Australie !!

4 réflexions sur “10 et 11 avril 2014 : Darwin, Kakadu

  1. je ne savais pas que dans la famille il y avait un auteur tu pouraais en rentrant rédiger un livre
    les photos me détendent tous les matins
    donnez nous un peu de chaleur car nous on a froid
    bisous a vous 4

    • Coucou ! Je n’arrête pas de lui dire mais il ne me croit pas !!! Merci en tout cas d’être si assidue à ses récits !!! Gros bisous. Isabelle

  2. Salut Isa,
    Merci c’est gentil.
    Je pense néanmoins que je pourrais faire bien mieux mais j’essaie de réduire au maximum mon temps passé sur l’ordi.
    Bisous

  3. toujours un journal de bord tres interressant a lire!!!bravo marc tu pourrai ecrire un livre !!!bravo et bonne continuation!!!!bisous a bientot 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s