Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

12 avril 2014 : Kakadu National Park, Yellow River

3 Commentaires


Nourlangie Rock – Parc de Kakadu

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6002202300045600081?authkey=CMfS0aHZocfPUA

Réveil très matinal pour Isa et moi ce matin car nous allons faire la première croisière du jour et découvrir la Yellow River, « Ngurrungguruddjba » en aborigène, au lever du soleil. Nous sortons de notre chambre vers 6h15 et laissons les enfants dormir tranquillement. Un bus nous emmène sur le lieu d’embarquement où nous sommes littéralement assaillis par une nuée de moustiques, je n’en ai jamais vu autant à la fois. Heureusement, nous avons prévu la lotion et les pantalons longs.

Pendant deux heures, au gré de ce qu’il y a à observer, nos guides vont nous promener sur la Yellow River, une rivière qui tient son nom de la couleur de ses eaux. Tout au long de cette balade, nous croiserons le chemin de plusieurs maîtres des lieux : les crocodiles. Et comme nous l’indique notre guide : ici, c’est lui qui est au top de la chaine alimentaire, pas nous. Quasiment exterminés à la fin des années 70, les crocodiles sont désormais protégés et des centaines d’entre eux vivent tranquillement dans ces eaux. Nous apprendrons qu’il y a toujours un mâle dominant pour une cinquantaine de femelles (je ne ferais aucun commentaire mais ça ne doit pas être drôle tous les jours …).

Nous pourrons aussi observer et entendre énormément d’oiseaux : beaucoup de rapaces, des aigles notamment, de superbes martins-pêcheurs d’une couleur bleue éclatante, et plein d’autres dont je ne connais pas la traduction et surtout dont je n’ai pas compris le nom en anglais !! Mais il y a un petit oiseau aux longues pattes que nous avons particulièrement adoré car il était accompagné par des petits qui venaient juste de naitre et qui étaient à peine plus grands qu’un pouce. Ces oiseaux sont communément appelés les « Jesus Birds » car ils donnent l’impression de marcher sur l’eau. La particularité de cette espèce, c’est qu’à peine les petits nés, la mère s’en va et laisse le père s’en occuper.

Au début du 19e des fermiers ont tenté de s’implanter dans cette région sans succès. Ils en sont alors partis en laissant leurs animaux derrière eux, persuadés qu’ils ne survivraient pas très longtemps. Une fois de plus, l’homme a eu tort et de nombreuses espèces se sont développées dans les environs : buffles, cochons et chevaux particulièrement.

Tout autour de nous, c’est un paysage parfois de plaine avec de très hautes herbes, parfois de forêt avec notamment beaucoup de pandanus. Encore une fois, nous passons des moments uniques dans une nature dans toute sa splendeur. C’est encore un nouveau type de paysage – des marais – mais c’est toujours aussi beau.
La croisière est très relaxante et c’est un peu dur de rester éveillé sur la fin …

De retour à l’hôtel, nous retrouvons les enfants endormis et les préparons pour partir faire une balade dans le parc. Mais il fait de nouveau très très chaud, nous choisissons donc une randonnée pas trop longue. Le choix est relativement limité car seules les routes bitumées sont ouvertes, toutes les autres sont fermées car inondées et dangereuses. On nous explique qu’à partir du moment où il y a de l’eau, il y a un risque qu’il y ait un crocodile.

Nous partons direction le « Nourlangie Rock ». La balade va nous prendre 45 mn et nous permet de découvrir des peintures aborigènes. La fin de la promenade nous mène en haut de « l’Ubirr Rock » pour un panorama époustouflant sur le parc de Kakadu. La promenade n’aura pas été longue mais sera très éprouvante en raison de la chaleur, 36 degrés à l’ombre cet après-midi.

Retour à la case piscine pour se rafraichir puis nous repartons pour la même croisière que ce matin mais cette fois-ci avec les enfants pour qu’ils puissent aussi profiter des paysages et des animaux. La balade est aussi belle que celle de ce matin et les enfants ont beaucoup aimé. Nous reverrons les mêmes animaux mais, cette fois-ci, avec en fond le coucher du soleil et ses couleurs incroyables.

Avec cette balade, nous terminons notre déambulation dans les parcs nationaux australiens. Assurément, nous garderons longtemps en souvenir la beauté des paysages et de cette nature luxuriante.


Ici, le « patron », c’est lui !!


Un des aigles du parc.


Les « Wetlands ».


Un oiseau « donjenesépalenom ».


Les peintures aborigènes.


Vue de l’Ubirr Rock.


Petite pause bien nécessaire.


Le « Jesus Bird », pour les bons yeux, on peut voir un petit sur la droite.


Un martin-pêcheur.

3 réflexions sur “12 avril 2014 : Kakadu National Park, Yellow River

  1. Ah le Patron… De quoi faire quelques paires de pompes sympa pour M. et un sac à main pour Mme… OK, je sors !

  2. Que d’oiseaux !! Voilà de quoi terminer en beauté votre périple australien… Maintenant je crois que c’est l’Asie qui vous attend ! Cela va vous changer ! Grosses bises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s