Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie


10 Commentaires

16 octobre 2013 : incroyable, elle l’a fait !!!

Isabelle a toujours eu peur de l’eau. Petite, elle a décidé un jour de rester au fond de la piscine jusqu’à ce qu’on vienne la chercher et le bruit de l’eau l’avait alors « traumatisé ». Depuis, il lui était impossible de mettre la tête sous l’eau.

Depuis deux ans, elle prenait sur elle et pensait être au maximum en effectuant du snorkeling mais avant de partir faire le tour du monde, elle s’était dit qu’au vu des pays traversés, ce serait quand même dommage de ne pas essayer la plongée sous-marine si l’occasion était donnée.

Ce grand jour est arrivé et rendez-vous est pris ce jeudi matin au club de plongée. Depuis la veille toute la famille essaie de la motiver.

Arrivée au club, elle est décidée mais très nerveuse et très angoissée. A ce moment précis, on ne sait pas encore si elle va pouvoir le faire car il y a parfois des réflexes incontrôlables, surtout quand il s’agit d’une phobie. Mais elle sait qu’ ici sont réunies toutes les conditions idéales : 3 minutes de bateau à faire sur une mer d’huile, un moniteur d’expérience et un décor sous-marin parmi les plus beaux du monde.

Isabelle s’équipe, écoute le briefing et s’installe dans le bateau. La mise à l’eau se fait et son moniteur, Jean-Jacques, un « vieux routard » de la plongée la rassure. Et puis d’un coup, elle disparait … je n’en reviens pas, elle l’a fait !!!

Il s’en suivra une plongée sous-marine de 30 minutes et jusqu’à cinq mètres. Isabelle est heureuse et elle a envie de recommencer. Nous sommes tous très fiers d’elle.

J’espère que cette expérience motivera d’autres personnes dans le même cas.


La pression monte doucement, pour l’instant, Isa s’équipe et apprend le fonctionnement du matériel.


Bon, c’est le moment de vérité.


Premiers « pas », pour l’instant, on nage en surface mais la tête sous l’eau.


Et d’un coup, Isa se retrouve au fond !!!


Et c’est parti pour un exploration de 30 minutes.


Victoire !!


2 Commentaires

15 octobre 2013 : journée mer à Rangiroa

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5935197559266933777?authkey=CNmJkrHu4eqyWw

Aujourd’hui sera une journée dédiée à la mer et plus particulièrement à la plongée, tuba et sous-marine.

Le matin, ce sera du snorkeling, aussi appelé « PMT » (palmes, masque, tuba). Pas de grosses difficultés à prévoir puisque nous devons juste nous laisser porter par le courant dans la passe de Tiputa. Avant de commencer, nous tentons notre chance et essayons d’approcher des dauphins. Après quelques minutes de recherche, le capitaine du bateau en repère 2 puis 4 et s’arrête à proximité. Nous plongeons immédiatement dans l’eau mais nos amis dauphins n’ont pas envie d’être embêtés aujourd’hui, ils partiront aussitôt dans les profondeurs en nous laissant un gentil cadeau : une longue trainée d’excréments … Au moins, le message est clair !!!

Cette matinée se déroulera ensuite en trois étapes : première plongée par la droite de la passe, seconde au milieu et dernière à gauche. Chacune de ces plongées sera différente et nous pourrons admirer sans effort la vie sous-marine extrêmement abondante : requins, barracudas, perroquets, napoléons, etc .

Au bout de deux heures de snorkeling, et malgré le port d’une combinaison intégrale, nous commençons à avoir froid, il est donc temps de rentrer. Nous ferons néanmoins une dernière halte dans un endroit appelé « l’aquarium » car il s’y trouve des centaines de poissons. Il est même possible de les toucher tellement ils sont nombreux.

L’après-midi, ce sera baptême de plongée pour Chloé et Yann. Isabelle, en raison d’un fort mal de mer a renoncé mais ce ne sera que partie remise. Les enfants sont très heureux et très motivés à l’idée de renouveler l’expérience déjà effectuée l’année dernière en Thaïlande. Et comme l’année dernière, ils sont comme des poissons dans l’eau. Leur plongée durera environ 45 minutes et ils iront jusqu’à une profondeur de 6 mètres.

De retour sur terre, les enfants, euphoriques, veulent désormais passer un diplôme pour pouvoir plonger dans la « vraie » mer.


Toute la famille est fin prête pour le snorkeling.


Et on se laisse dériver en se tenant la main pour rester groupé.


Yann, dans l’aquarium.


Et Chloé.


Quand je vous disais qu’il y avait des centaines de poissons !!


Yann, comme d’habitude dans l’eau, très à l’aise.


Pour Chloé, tout se passe aussi très bien.


2 Commentaires

14 octobre 2013 : Rangiroa, le lagon bleu


Le Lagon Bleu – Rangiroa

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5934846477749935329?authkey=CIzJ5o6uwuSbwgE

Une nouvelle excursion au menu de cette journée. Vers neuf heures, nous nous installons dans le bateau qui doit nous mener au lieu-dit « le lagon bleu ». Pourquoi ? Eh bien parce que c’est un lagon mais aussi parce qu’il est bleu !!

Cet endroit se trouve de l’autre côté du lagon et si vous vous rappelez de mon précédent billet, je vous indiquais que le lagon de Rangiroa est un des plus grands de Polynésie, il nous faudra donc environ une heure de hors-bord pour faire la traversée. Et quelle traversée !!! Il y a du vent, donc le lagon n’est pas vraiment plat, et comme le bateau va assez vite, ça a beaucoup « tapé » et ce fut assez éprouvant. Mais finalement, ce ne sera rien par rapport au retour ….

Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par une haie de requins et le plus petit doit faire 1m50 !!! Ce sont encore une fois des pointes noires, donc à priori inoffensifs, mais ça reste quand même des requins …Néanmoins, nous arrivons entiers sur le motu (!!) et découvrons ce fameux lagon. Il est splendide !! Ses nuances de bleu nous rappellent beaucoup celui de Bora Bora.

Le temps que le repas soit préparé, nous effectuons une traversée à pied pour rejoindre l’île d’en face qui s’appelle l’île aux oiseaux. Pourquoi ? Eh bien parce que sur cette île vivent … des milliers d’oiseaux : des « nibus », sorte de sterne locale, des mouettes mais aussi des vinis, petites perruches en voie de disparition que nous n’aurons pas la chance d’apercevoir. Les oiseaux sont partout et notre seule peur sera de recevoir une déjection sur la tête !!

Sur le chemin du retour vers notre motu, un de nos guides nous fait goûter la chair d’un bénitier. C’est plutôt bon au début (surtout avec une pointe de citron) mais il reste ensuite au fond de la gorge un drôle de goût pas franchement agréable … Tout au long du retour, de part et d’autre du chemin, nous n’aurons de cesse de voir des bébés requins, pointe noire et citron, plus ou moins longs. Assez peureux, ils partent très rapidement dès que nous nous approchons d’eux. Yann, à ce titre, fait preuve de beaucoup d’observation et les repère en moins de deux.

Le temps de se rafraichir dans l’eau cristalline et c’est l’heure du déjeuner : Mahi-Mahi cru, poulet grillé, riz et gâteau au citron. Délicieux !! Nous partageons ce repas avec, à notre table, des québécois de la ville de Québec et cela nous rappelle notre passage au Canada et la chaleur de ses habitants francophones (coucou Dorice et Yves !!).

Les requins – et les mouettes – semblent avoir leurs habitudes car ils nous attendent impatiemment à l’endroit où la vaisselle se fait pour obtenir un peu de restes … le spectacle est étonnant, les requins ne sont qu’à quelques millimètres de nous mais ce n’est rien par rapport à ce que nous allons vivre un peu plus tard … Notre guide a également réussi à capturer un crabe de cocotier et c’est un animal assez surprenant. Déjà, il est énorme et surtout il est bleu fluo !!! On nous met en garde contre ses pinces qui sont capables d’exploser une noix de coco en un rien de temps. Il parait que la chair de ce crabe est encore meilleure que celle de la langouste.

Après le repas, petite sieste bien méritée puis nous repartons pour seulement quelques mètres pour pouvoir nager au milieu des requins. Et cette fois, c’est beaucoup plus impressionnant que lors de notre sortie à Bora Bora. Il y a une bonne vingtaine de requins pointe noire mais aussi, un peu plus profondément, des requins citrons d’environ 3 à 4 mètres. Toute la famille se met quand même à l’eau et nage à proximité de ces squales : Yann et Chloé sont toujours autant à l’aise, Isabelle prend de nouveau sur elle et profite pleinement de ce moment magique, et moi, j’essaie d’immortaliser tout ceci. Les sensations sont incroyables et varient entre excitation et appréhension, surtout quand les requins ne passent qu’à quelques centimètres.
Egalement habitués au traditionnel « shark feeding », à un moment donné, tous les animaux se regroupent et tournent en meute autour du bateau, ce qui fait que vous voyez une nuée de squales foncer sur vous !!!!

Mais c’est le moment du retour et comme je l’indiquais plus haut, le voyage aller n’était qu’une promenade de santé à côté de ce que nous allons vivre car, cette fois-ci nous ne sommes plus dans le sens du courant. Quasiment à chaque vague, c’est un saut, un « atterrissage » brutal » et une douche !!! J’espère pouvoir charger la petite vidéo qui montrera bien plus clairement que mes mots ce que nous avons vécus. Au bout d’une heure de ce traitement, le lagon est enfin traversé et nous pouvons nous atteler à la dernière activité : le snorkeling en dérive. Nous nous équipons de masque et de tuba et plongeons dans l’eau. Ensuite, il suffit d’admirer les fonds marins, les poissons et de se laisser gentiment dériver jusqu’à l’autre côté de la passe d’Avatoru.

En fin d’après-midi, de retour à la pension, nous sommes fourbus et n’avons qu’une envie, prendre une bonne douche dans la seule douche chaude de la pension (il y a des douches dans le bungalow mais uniquement à l’eau froide).

Ensuite, gros dodo !!


Pour l’instant, ça va, nous sommes encore à quai.


Notre motu du jour.


La haie d’honneur.


Les nibus.


La cantine du jour.


Le crabe du cocotier.


C’est la détente …


Yann a trouvé un nouveau copain …


Et Chloé aussi.


Et Isa !!!


Les requins citrons sont beaucoup plus impressionnants.


Avant le shark feeding, les requins se regroupent.


Ce n’est que le début du retour et nous sommes déjà trempés !!


6 Commentaires

12-13 octobre 2013 : Rangiroa, Tuamotu


Passe de Tiputa – Rangiroa

Album du jour à vor ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5934275104635957329?authkey=CPHmx7bWkbq0aQ

Dernière matinée à Bora Bora. De par les commentaires reçus, nous semblons avoir donné l’impression d’avoir adoré cette île. C’est à moitié vrai car l’île en elle-même n’est pas franchement « terrible » mais, par contre,son lagon est d’une incroyable beauté. Et pour l’instant, c’est toujours Maupiti qui garde notre préférence de par son authenticité et la gentillesse de ses habitants.

Un énorme bateau de croisière, le Celebrity Solstice, est arrivé ce matin et le centre-ville est noir de monde quand nous prenons la navette qui nous emmène au motu de l’aéroport.

Car nous partons aujourd’hui vers un nouvel archipel : celui des Tuamotu, le plus vaste des 5 archipels de Polynésie Française. Notre destination est l’atoll de Rangiroa (on dit « atoll » car c’est un lagon sans volcan en son milieu), le plus grand atoll des Tuamotu avec un lagon de 80 km de large sur 20 km de long et 3.200 habitants répartis sur deux villages.

L’arrivée en avion est assez spectaculaire, car habitués à apercevoir une montagne entourée d’un lagon, nous n’apercevons cette fois qu’une simple bande de terre perdue au milieu de nulle part. Pourtant, c’est bien là que nous allons passer la semaine. Nous sommes accueillis à l’aéroport avec des colliers de fleurs. Arrivés à notre pension, nous prenons possession de notre bungalow avec vue sur la mer et constatons les dégâts occasionnés par le passage d’un très gros coup de vent il y a environ deux semaines : le ponton et le bord de mer ont été complètement ravagés.

Nous sommes dans une pension de famille « typique » de l’île. Ici, pas d’eau chaude mais qu’importe, ça rafraichit !!! Cette fois, nous sommes en demi-pension, ce qui permettra de faire des rencontres improvisées autour du repas du soir. D’ailleurs, j’y apprendrais par hasard que le métier de Chef Comptable est très recherché à Tahiti !!! (Marcelle, Jeanine, pas d’inquiétudes, on rentre toujours comme prévu !!).

Ce dimanche matin, je suis parti en plongée pour ce qui restera comme l’une, si ce n’est LA plus belle plongée que j’ai pu faire à ce jour. Des centaines de poissons s’offrent à ma vue, je ne sais plus où donner de la tête. Pendant cette plongée, j’aurais croisé notamment un énorme Napoléon, des balistes, des thons, … et surtout un banc de requins composé d’une quinzaine d’individus !! Très impressionnant et très excitant !!

En fin d’après-midi, toute la famille part en vélo vers la passe de Tiputa pour admirer un spectacle incroyable. A cette heure de la journée, l’eau du lagon se déverse vers la mer et s’entrechoque avec l’eau de la mer qui continue de rentrer dans le lagon. Cette « confrontation » crée de gros remous dans lesquels des dauphins s’amusent à faire des sauts !!! Nous restons une bonne demi-heure à profiter du spectacle.

Retour ensuite à la pension par l’unique route de l’île.


Le celebrity Solstice va déverser son flot de touristes.


Au revoir Bora Bora.


Rangiroa vue du ciel. C’est juste une bande de terre en plein milieu de l’océan.


Nous sommes arrivés !!


Notre bungalow pour la semaine.


La première vision lors de ma plongée, ça commence plutôt pas mal.


La boulangerie du coin.


15 Commentaires

10-11 octobre 2013 : détente à Bora Bora

Ile de Bora Bora – Motu

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5933709374664011841?authkey=CLHe3vC9_Z_DjAE

Pour ces deux derniers jours à Bora Bora, et comme nous n’avons pas de moyen de locomotion, nous ne pouvons pas trop crapahuter, le mot d’ordre est donc détente !!!

Ce jeudi, nous profitons juste de la plage de Matira. Comme d’habitude, c’est lecture, jeu de balle, sieste et baignade. D’ailleurs, alors que nous étions en train de tremper dans une eau cristalline, nous avons pensé très fort à tout le monde et avons réalisé la chance que nous avons de vivre de tels moments alors qu’il fait apparemment un temps pourri chez nous. Nous allons essayer de vous envoyer un peu de beau temps (!!!) car depuis notre arrivée à Bora bora, c’est grand bleu et chaleur tous les jours !!!

Le soir, nous nous sommes faits plaisir en allant diner dans un excellent restaurant qui a une particularité étonnante. Ce restaurant, le Maikai, est situé en bord de mer et a installé des spots sous-marins. Ces spots attirent des microplanctons et, par temps calme, nous pouvons observer juste à quelques centimètres de nous, les raies Manta venir se gaver la gueule grande ouverte !!

Ce vendredi, c’est excursion kayak au programme. Gérard, le propriétaire de la pension, a la gentillesse de nous déposer en bord de mer et de nous indiquer les bons coins où aller.
Eh bien, nous semblons être abonnés aux sorties galères … au lieu de 30 mn en temps normal, nous allons mettre près d’une heure pour arriver au motu à cause des vagues et du vent, … Finalement arrivés, nous nous installons dans un endroit désert pour pique-niquer et passer l’après-midi. Le retour en kayak sera un peu moins galère, quoique …

Cette journée marque notre dernier jour dans les îles sous le vent, demain direction l’archipel des Tuamotu, et l’île de Rangiroa, à un peu plus d’une heure d’avion.


Ca nous a fait du bien de se préparer et de manger !!


Désolé pour la qualité mais il faisait assez noir.


C’est parti !!


C’est un bon coin pour la sieste, non ?


On a profité des installations pour pique niquer.


11 Commentaires

9 octobre 2013 : journée bateau à Bora Bora

Ile de Bora bora vue d’un motu

Album du jour à voir ici :
https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5933023815025361537?authkey=CIK-1MaZioi0Dg (169 photos à charger)

C’est devenu une habitude, après la découverte de l’île en voiture, nous la découvrons sur l’eau grâce à une journée bateau.

Premier arrêt au jardin de corail. Ici, le corail est un peu plus épars qu’à Maupiti mais il y a beaucoup plus de poissons et ça tombe bien, c’est ce que l’on préfère !! Pendant 30 minutes, toute la famille va prendre beaucoup de plaisir à nager, plonger, admirer ce splendide endroit et s’amuser avec des poissons parfois peureux et parfois très agressifs !!

Deuxième arrêt, un peu plus spectaculaire encore : le « shark feeding », c’est-à-dire nourrir les requins. Dès notre arrivée, il y en a déjà une quinzaine qui nous attendent et qui tournent autour du bateau. Dans un premier temps, nous descendons tous du bateau et restons bien sagement derrière une corde de protection (!!) pendant que notre guide nourrit les squales. Puis, une fois la nourriture donnée, nous pouvons nager à notre gré au milieu de ces grosses bêtes. Séquence frisson garantie car certains d’entre eux ont une taille assez impressionnante (au moins 2 mètres) …

Troisième arrêt au motu du déjeuner. Pendant qu’on nous prépare à manger, nous avons tout loisir de nous balader, de nous baigner, de nous reposer avant de déguster un délicieux buffet de plats locaux : espadons grillés, poisson cru, taro, manioc, …

Avec la quatrième activité, nous faisons le tour de l’île pour pouvoir l’admirer dans son intégralité mais surtout, pour rester bouche bée face à la beauté du lagon. Encore une fois, nous nous extasions devant les dégradés de bleu turquoise, c’est vraiment incroyable.

Dernier arrêt de la journée : la rencontre avec les raies pastenagues. A peine entrés dans l’eau, les raies nous « sautent » littéralement dessus dans l’espoir d’obtenir un peu de nourriture !!! Nous passons ensuite une nouvelle demi-heure en leur compagnie et avons tout loisir de les admirer « voler » sous, et même parfois entre, nos pieds.

Retour ensuite au point de départ pour une journée bien remplie.

Pour ceux que ça pourrait intéresser, nous avons choisi l’excursion de « Nono ». Cette excursion a été intéressante à faire mais à cause du nombre trop important de passagers (26), il a manqué la convivialité indispensable à une journée parfaite …

Le soir, sur l’impulsion de Yann, nous nous sommes essayés à la fabrication du pain coco et le résultat est au-delà des attentes. On vous en fera profiter à notre retour !!

Au secours, les poissons attaquent Yanou !!


Isabelle, comme un poisson dans l’eau !!


Yann, très à l’aise, s’attaque aux grands fonds.


Et Chloé aussi.


Certains de ces « bestiaux » étaient vraiment assez imposants.


Si, si, c’est bien Isabelle dans l’eau avec des requins.


Le motu du déjeuner (on a encore pensé à vous !!).


Vous avez vu la couleur de l’eau ?


Le buffet du jour.


Tout le monde se régale.


Pour une fois, le nuage qui recouvre le haut de la montagne est parti.


D’innombrables bungalows sur pilotis entourent l’île principale.


Les raies pastenagues nous grimpent littéralement dessus.


6 Commentaires

8 octobre 2013 : le tour de Bora Bora

Canons de l’armée américaine, près d’Hanau– Ile de Bora Bora

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5932627508224580273?authkey=CInWs9zXr7bBGQ

Aujourd’hui, nous avons décidé de faire le tour de l’île et comme la route ne fait en tout et pour tout que 32 kms, cela ne devrait pas nous prendre trop de temps …

Mais pour ne rien louper, mieux vaut être équipé d’un plan avec toutes les indications nécessaires car, à notre grande surprise, rien n’est indiqué … ce qui nous obligera à faire plusieurs fois demi-tour et à demander des renseignements à des passants. Pour une île touristique …

Dans mon précédent billet, j’indiquais que cette île était assez ressemblante aux autres mais Bora Bora a finalement quelque chose qui la distingue : la beauté de son lagon. Ses couleurs sont à couper le souffle. Jamais nous n’avons vu une mer aussi belle. J’espère que les photos arriveront à restituer la palette de bleus turquoise qui se présente à nous.

Nous comprenons également pourquoi cette île est LA destination touristique par excellence. De l’autre côté de l’île par rapport où nous sommes, c’est le royaume des bungalows sur pilotis. Les resorts les plus prestigieux s’enchainent les uns après les autres : St Régis, Méridien, Intercontinental, Four seasons …

Nous avions prévu d’emprunter une route menant vers un belvédère pour prendre quelques photos en hauteur mais après quelques kilomètres, la route s’arrête brutalement et se poursuit par un simple chemin de terre. C’est donc soit poursuivre la route avec un 4X4 (et nous avons une fiat panda !!), soit continuer en marchant. Mais un panneau indique qu’il est nécessaire de faire la randonnée accompagné d’un guide, nous allons donc nous abstenir.

Un peu plus loin, nous finissons par faire un petit trek d’environ 20 mn (encore une fois sous la chaleur) qui nous mène jusqu’à des canons installés par l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale. Après Pearl Harbor, les américains ont décidé de sécuriser cette partie du pacifique en fortifiant l’île. Des tonnes et des tonnes de matériels ont été apportées, des bases ont été installées mais finalement … elles n’ont servi à rien, la guerre du Pacifique s’étant déplacée vers les Philippines. Les américains sont partis et ont tout laissé sur place … Cet endroit, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, qui pourrait faire l’objet d’un certain intérêt touristique est malheureusement complètement laissé à l’abandon.

Nous finissons notre après-midi sur la plage de Matira avant d’aller manger des pizzas dans une roulotte.


Des gendarmeries, il y en a sur presque toutes les îles. Il y a des volontaires ?


La place principale du village.


Les bungalows sur pilotis. Plus, on va vers la mer, plus c’est cher !!

Les bungalows et la mer turquoise.