Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie


3 Commentaires

9 juillet 2014 : le tatouage traditionnel Thaïlandais

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6034408375439023985?authkey=CNe8xM-ll4eY6gE

Ce matin, la pluie a cessé de tomber mais le vent est toujours très présent, l’excursion en bateau que nous avions prévue de faire a été annulée car les vagues peuvent atteindre jusqu’à 4 mètres de hauteur, il est donc impossible pour les « long tails », les bateaux traditionnels thaïlandais, de sortir en mer …

Hier soir, en nous promenant, nous avons été attiré par un salon de tatouage, le « Family Tattoo ». Nous avons alors pas mal discuté avec la responsable de ce salon et nous avons découvert le tatouage traditionnel Thaï.

Sa particularité est que les tatouages sont réalisés avec des tiges de bambous au bout desquelles 4 fines aiguilles sont fixées. Ce mode de tatouage a de nombreux avantages par rapport au pistolet classique : tout d’abord, c’est moins douloureux car les 4 aiguilles entrent moins profondément dans l’épiderme. C’est donc aussi moins traumatisant et la cicatrisation est beaucoup plus rapide : il est possible de se baigner dans la mer ou de s’exposer au soleil, avec modération, dès le lendemain !! Pour les piscines chlorées, il est nécessaire d’attendre une semaine car le chlore pourrait ternir l’encre.
Les deux seuls inconvénients sont simples : c’est un peu plus long (50% de temps en plus) et donc, un peu plus cher.

Au travers de la vitre du magasin, nous observons le tatoueur et apprécions son travail, sa précision et sa méticulosité. De plus, les règles d’hygiène semblent parfaitement respectées. Comme depuis la Polynésie, nous nous « tâtons » pour nous en faire faire un, nous nous disons qu’après tout, on a largement passé l’âge de raison. Alors, pourquoi pas ?

Et tout ceci a tellement trotté dans nos têtes que, ce matin, nous décidons de sauter le pas et d’immortaliser notre voyage au travers d’un « dessin corporel » en utilisant cette méthode traditionnelle.

Pour Isa, ce sera une tortue de style polynésien avec, à l’intérieur, une petite salamandre. Au niveau symbolique, la tortue représente la sagesse, la longévité, la fécondité et l’immortalité. Dans le tatouage Polynésien, la tortue signifie le voyage, voire même l’ultime voyage. Elle peut signifier le retour également. La salamandre, quant à elle, représente la sagesse, l’agilité, l’adaptation, le développement de soi.

Pour moi, ce sera une raie Manta de style tribal. Sa symbolique représente la liberté. Suivant les endroits, la raie symbolise l’humilité, la sagesse de ne pas montrer sa propre puissance, sa propre force. Elle représente le calme et le désir de rester dans l’ombre. Ceux qui possèdent ce tatouage sont des personnes qui réfléchissent avant d’agir ou de parler et qui ensuite, mènent des actions justes et toujours au bon moment.

Après un premier faux départ en raison d’un RDV déjà fixé, c’est Isa qui s’y colle la première. Elle s’installe un peu stressée sur la table et c’est parti !! Bonne surprise, la douleur n’est pas très forte, elle est même très supportable et comparée à une épilation !!! Le tatoueur est très minutieux et en moins d’une heure, sa tortue est réalisée. Aucune déception, la tortue est superbe.

J’enchaine avec ma raie manta et effectivement, la douleur est bien moindre à ce que je m’attendais. Il y a quand même des zones plus sensibles, là où la peau est fine mais le tout reste supportable.

Une fois les tatouages terminés, il ne reste plus qu’à les hydrater pendant une petite semaine.


La tension monte !!


Ça pique mais c’est supportable.


Le résultat final.


A mon tour.


J’adore ce dessin qui donne une impression de vol, de légèreté.


Ah non, pas un 2e quand même …


Beau boulot !!


2 Commentaires

8 juillet 2014 : journée d’anniversaire à Ao Nang

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6034406567374322129?authkey=CLeTpvTS1e3ciAE

La météo est assez généreuse aujourd’hui car pour nous acclimater progressivement à notre retour et au climat parisien, il n’arrête pas de pleuvoir !!! Et, ici, quand il pleut, c’est quasiment le déluge. Mais finalement, cela nous fait le plus grand bien de trainer un peu car nos cuisses sont assez douloureuses après la montée des marches d’hier.

Nous profitons néanmoins d’une éclaircie en fin de matinée pour partir en ville à la recherche de souvenirs mais aussi d’un cadeau ….. d’anniversaire car c’est aujourd’hui celui d’Isabelle. 34 ans, ça se fête. Quoi ? Ce n’est pas 34 ? Pourtant, c’est bien ce qu’elle m’a dit ce matin !!!

Pour l’occasion, elle va dévaliser les magasins d’une dizaine de robes … Nous trouvons aussi un beau cadre en bois sculpté qui sera parfait pour chez nous. Malheureusement, nous avons mal pris les dimensions de nos valises et ce cadre ne rentre dans aucune d’elles … cela promet quelques moments de négociation aux comptoirs des compagnies aériennes.

L’après-midi va être épuisant car il faudra marcher de la piscine au salon de massage. Dure la vie !!!!

Le soir, et comme à l’occasion de toutes les dates importantes pendant notre tour du monde, nous partons diner dans un bon restaurant. Nous en avons trouvé un, le Jenna’s, qui va faire le bonheur de tout le monde : viandes, poissons mais surtout fromage et bon vin. Le chef, un finlandais, ressemble plus à « Big Jim » qu’à Bocuse mais il nous a néanmoins fait une merveilleuse cuisine.

Evidemment, il y aura une petite surprise pour Isabelle avec l’arrivée du dessert « spécial anniversaire ». Bon, elle n’a rien dit sur le coup mais lorsqu’elle m’a vu partir aux toilettes en milieu de repas alors que cela ne m’arrive jamais, elle s’est bien doutée de quelque chose …

J’aime ces repas car c’est toujours l’occasion de grandes discussions mais aussi, depuis quelques temps, de se remémorer les grands moments de notre voyage.


Surprise !!! Enfin, presque …


Le chef du resto.


Poster un commentaire

7 juillet 2014 : balade autour de Krabi

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6033357789260437729?authkey=CNzw3vKE4c7kNg

Ce matin, nous prenons la route pour une petite visite guidée de la région de Krabi. Pour ne pas avoir de remontrances de la part des enfants, nous ne partons qu’à 10h !!!

Notre premier arrêt se fait au « Tiger Cave Temple », le temple le plus connu de la région. Nous commençons par visiter la grotte dans laquelle un tigre a longtemps vécu et où il y est désormais vénéré. Nous profitons de cette visite pour nous faire bénir par des moines contre une petite donation. Cette bénédiction nous vaudra à Chloé et moi un gros fou rire causé par un arrosage plutôt conséquent d’eau bénite !!
Mais le plus dur reste à venir ! Pour atteindre le temple situé au sommet d’une colline, il nous faut gravir 1.267 marches pour monter à 600 mètres d’altitude !!!! Et je vous assure que les marches sont très difficiles !!! Pour compliquer, la chaleur est là pour nous accompagner dans cette montée de l’horreur ! Les jambes n’en peuvent rapidement plus et nous suons à grosses gouttes !! Il nous faudra 30 minutes (et c’est un record) pour arriver au sommet où nous attend un bouddha gigantesque !!
Quelle satisfaction de pouvoir admirer le paysage magnifique qui s’offre à nous ! Le Bouddha qui trône sur cette colline est grandiose et nous profitons de ce moment magique. Cependant, il nous faut redescendre et là ce sont les genoux qui dégustent ! A partir de la moitié de la descente, nous avons l’impression de ne plus pouvoir commander nos jambes tellement celles-ci sont fatiguées et que nos muscles tremblent ! En revanche, au niveau du souffle, c’est beaucoup plus facile et c’est en moins de 20 minutes que nous terminons la descente.

La fraicheur de la climatisation de la voiture nous permet lentement de récupérer tout en nous dirigeant vers notre deuxième visite de la journée : « l’Emerald Pool and Hot Spring Waterfall ».
L’Emerald Pool de son vrai nom « SA MORAKOT », est un bassin d’eau douce translucide, naturellement riche en minéraux. Il parait que c’est bon pour la peau et pour la santé en général ! Alors pour vérifier tout cela, nous plongeons tous les quatre dans ce magnifique bassin de couleur émeraude. Que c’est bon de se rafraichir et de se détendre dans un tel endroit. Chloé et Yann s’acharnent à faire couler Marc pendant que moi je profite de nager tranquillement. Le plus difficile est la sortie de ce bassin ! Les roches qui l’entourent sont très glissantes et c’est à plat ventre que nous tentons notre sortie. Bien sûr,  Marc et les enfants prennent un malin plaisir à se tirer les jambes et tout le monde se retrouve au fond du bassin en riant aux éclats !

L’heure tourne et notre guide nous attend pour nous faire découvrir les « Hot Spring waterfall » qui se trouvent à quelques kilomètres de là. Cette petite cascade se découpe en plusieurs bassins ou les gens se prélassent dans une eau à 40 degrés environ. Il y a un monde fou et nous ne mettons que les pieds pour gouter à cette eau chaude aux vertus décontractantes !
Le lieu est joli mais beaucoup trop surpeuplé pour en profiter pleinement.

Après un dernier arrêt photo au pied du « Black Crab Sculpture », nous arrivons à Krabi ou nous découvrons son marché local et son centre-ville. Les marchés que nous visitons sont quasi-exclusivement alimentaires et à côté des fruits de toutes les couleurs, des plats cuisinés assez appétissants sont proposés.
Krabi a peu de charme et ce n’est qu’une grande ville sans grand intérêt si ce n’est l’originalité des feux à un de ces carrefours (cf photo) !! Nous avions prévu d’y diner mais notre guide nous confirme que Ao Nang est beaucoup plus intéressante tant au niveau de la restauration que du shopping. Nous voici donc reparti à Ao Nang pour y déguster une succulente pizza en face de la plage !!

Ce fut une longue journée mais qu’elle fut belle !!!


L’endroit où se reposait la bête.


Les marches ont été construites avec une pente incroyable.


Bénédiction de moines buddhistes.


Tout en haut, c’est l’arrivée.


Le Buddha du haut.


Remarquez la hauteur et la pente des marches par rapport aux jambes de Yanou.


L’emerald pool.


Le bassin d’eau chaude.


La mangrove de Krabi.


Les marchés de Krabi.


Les feux tricolores de Krabi !!


4 Commentaires

5 et 6 juillet 2014 : Ao Nang

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6032965392000686577?authkey=CMLwgZWs28KSvQE

Samedi 5 juillet. Nous quittons notre belle ile de Koh Yao Noi pour rejoindre le continent à une heure de bateau de là. La traversée est toujours aussi agréable et dépaysante avec toutes ces roches qui surgissent de l’eau. La pauvre « Chloé » est coincée à l’intérieur entre deux bonhommes dont l’un n’aura de cesse de la regarder !!! De notre côté, nous sympathisons avec une américaine originaire de l’Utah pour qui faire un tour du monde est aussi un rêve mais manifestement un peu moins pour son mari … toutefois, comme souvent, le fait de dire que nous sommes en tour du monde suffit à créer immédiatement une discussion et de nombreuses questions.

A l’arrivée, un chauffeur nous attend pour nous emmener à Ao Nang où se trouve notre resort pour les 5 prochaines nuits. Le cadre est superbe, l’hôtel, entouré par la jungle est aussi au pied d’une falaise incroyablement haute et belle.
Après avoir passé l’après-midi à buller au bord de la piscine, nous partons diner au restaurant de l’hôtel où nous sommes « accueillis » par un très aimable : « faut revenir à 19 heures ». Euh, bon d’accord, je veux bien mais il est quand même 19h15. Nous finissons donc par nous installer et commander. Le temps passe, c’est un peu long. Et puis Isa remarque un livreur amener 4 barquettes puis juste 2 minutes après, nos plats nous sont servis … drôle de coïncidence !!!

Avec Isa, nous partons le soir en tuk tuk pour nous balader le long de la très agréable promenade de bord de mer d’Ao Nang. Les magasins de souvenirs succèdent aux restaurants qui succèdent eux-mêmes aux tailleurs. Ici, tout est négociable mais j’avoue ne pas être trop doué pour ces négociations de marchands de tapis car cela m’énerve de passer des heures juste pour gratter un ou deux euros.

Même si nous sommes hors saison pour cette région de la Thaïlande, les rues sont assez animées et nous sommes arrêtés tous les 10 mètres soit par un tailleur hindou pour un costume à des prix défiant toute concurrence, soit par un restaurant pour la meilleure cuisine du coin, soit pour le meilleur massage du monde … bref la routine pour toute ville asiatique rompue au tourisme de masse. On comprend mais, à force, ça finit quand même par agacer.

Dimanche 6 juillet. En fin de matinée, nous partons faire un peu de vélo dans la ville et prendre des renseignements pour faire de la plongée sous-marine. Mais au centre de plongée, on nous indique qu’un gros orage est prévu pour cette nuit et que toutes les sorties en mer sont pour l’instant annulées …. Tant pis.

L’après-midi, toute la famille part sur la plage de « Noppara Thara », plus calme que celle d’Ao Nang et nous allons profiter de la température plus qu’agréable de la mer mais aussi du soleil. Une femme aux mains râpeuses comme une éponge scotch brite du côté vert (!!!) me fera un massage que je préfère oublier …

Mais aujourd’hui est une date qui compte car c’est notre anniversaire de mariage : 12 ans et jusque-là, ça va !! On peut même dire que ça va pas trop mal car cela fait quand quasiment un an que nous sommes 24h/24 ensemble et nous ne nous sommes pas encore entretués !!!
Pour le fêter dignement, nous nous faisons plaisir et partons diner dans un très bon restaurant : le « Lae Lay ». Ce nom signifie « vue sur la baie » car il se trouve en haut d’une colline dominant la baie d’Ao Nang. Comme c’est fête, ce soir on se lâche un peu : homard, saumon et crevettes au menu. Mais on se lâche néanmoins raisonnablement car tout ceci est à des tarifs thaïlandais.

Une belle soirée pour un bel anniversaire.


Notre bateau taxi pour rallier Ao Nang.


Des nombreuses roches calcaires sortent de l’eau.


La pauvre Chloé, il n’arrêtera pas de la regarder de toute la traversée !!!


La rue principale d’Ao Nang.


Les commerces de la promenade d’Ao Nang.


Ce soir, c’est fête !!


La baie d’Ao Nang.


Saumon et crevettes au menu.


6 Commentaires

Du 1er au 4 juillet : opération farniente à Koh Yao Noi

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6031726871289811793?authkey=CICD4-qT5Z-wYA

Nous profitons à fond de notre petit paradis au royaume du Siam et de nos derniers jours à vivre tous les 4, 24h/24. Tous les matins, nous nous réveillons aux premières lueurs du soleil. Nous profitons alors quelques secondes de la vue incroyable que nous avons de notre lit avant d’enfiler … nos masques occultants et de repartir pour un cycle de sommeil supplémentaire !!!

Nos journées sont ensuite consacrées au repos, aux baignades, aux jeux et à la détente entre les mains de masseuses expertes. Je vais aussi m’essayer au yoga et constater que mon équilibre sur une jambe n’est plus ce qu’il était …

La mer, un peu trouble, est chaude mais nos baignades sont rapidement écourtées car de minuscules méduses noires infestent la mer et procurent des sensations de piqures vraiment désagréables. Après un premier jour un peu mitigé au niveau de la météo, c’est désormais le grand beau avec une température idéale pourvu que ça dure car de ce côté-ci de la Thaïlande, c’est toujours la saison des pluies.

Après deux jours à ce rythme, ce n’est que le 3 juillet, qu’avec Isa, nous sortons enfin du resort et louons un scooter pour partir à la découverte de l’ile. Peu de choses à voir si ce n’est qu’à chaque virage, une plage de rêve avec un paysage de carte postale nous attend. L’ile n’est pas très grande, nous arrivons rapidement à la ville principale située à l’opposé de l’emplacement de notre resort. Nous parcourons alors les quelques boutiques qui bordent la rue : beaucoup de fringues, de souvenirs et quelques stands de nourriture. L’ile étant musulmane à 90%, une marchande nous indique qu’il est mieux de revenir vers 4/5 heures de l’après-midi car comme c’est le ramadan, la plupart des commerçants restent chez eux mais qu’ensuite tout s’anime rapidement.
Le tour entier de l’ile ne nous prendra pas beaucoup de temps car cela ne doit représenter qu’un peu plus de 20 kms. Heureusement car il fait très chaud. Nous rentrons vite, la piscine et les masseuses nous attendent …

Ce vendredi 4 juillet, pas de grands changements de planning si ce n’est que nous partons vers 16h faire un cours de cuisine (c’est Isa qui est contente, elle qui adore cuisiner !!). Mina nous accueille chaleureusement chez elle et pendant près de 3 heures, elle va nous apprendre à cuisiner différents plats locaux : des « spring rolls » aux légumes, un curry vert au poulet (massama curry), du riz frit aux légumes, une soupe de poisson au lait de coco, une salade de papaye, un jus de « lemongrass » et comme dessert de la banane au lait de coco.
Les enfants, peu enthousiastes au début, vont finir par se prendre au jeu et activement participer à l’activité. Le tout se termine autour de la table à déguster notre cuisine !!! La cuisine thaï, que je considère comme la meilleure en Asie, est finalement assez simple et assez instinctive, ici pas de dosage ni de quantité prédéfinie, par contre beaucoup de préparation avec notamment de la découpe très minutieuse.

Nous faisons aussi la rencontre d’une famille d’Australiens qui est en train de finir un break d’un an en Europe, à Grenade particulièrement. Ce qui est amusant, c’est qu’ils en ont marre de tout ce qu’on a hâte de retrouver : croissants, yaourts, beurre, … et hâte de retrouver tout ce qu’on ne veut plus voir !!! Comme quoi.

Mais ce soir, c’est aussi soir de foot, et cette fois, nous savons où aller pour enfin voir un match de notre équipe à la télé. Nous nous retrouvons donc tous vers 23 heures, chez Chan, un restaurant qui se trouve à quelques pas de l’hôtel. Bon, je ne sais pas ce que vous en avez pensé mais moi, j’ai trouvé la France trop frileuse, trop monotone, elle n’a pas vraiment jouée, comme si les joueurs avaient eu « peur ». Dommage d’autant plus qu’elle avait été assez séduisante depuis le début.

Demain, départ de l’ile de Koh Yao Noi, direction Ao Nang.

NB : le 4 juillet, le blog a dépassé les 50.000 vues, incroyable !! Merci à toutes et tous.


La vue au réveil. J’ai connu pire …


Ces moments-là vont nous manquer.


Notre bungalow. A gauche, notre lit.


La rue principale de la ville … principale.


Un resto français au milieu de nulle part.


Admirez la souplesse et la grâce !!!


Préparation de lait de coco.


Les enfants ont adoré participer aux ateliers.


Après l’effort, le réconfort.


Mina, notre cuisinière.


Se coucher tard pour ça ….


1 commentaire

30 juin 2014 : en route pour la Thailande

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6030974800479776177?authkey=CK3mxrqAotSBswE

Départ de Penang en fin de matinée, nous sommes contents des trois dernières semaines passées ici mais quittons la Malaisie sans vraiment de regrets.

Malgré les presque 50 vols en moins d’un an (…), Isa n’arrive toujours pas à se détendre en avion. Il faut reconnaitre que celui du jour bouge un peu et qu’il nous fait le plus beau trou d’air depuis notre départ. Les enfants rigolent, ça leur rappelle certains manèges … Allez Isa, plus que trois vols !!!

Les trois prochaines, et dernières semaines, seront consacrées au repos et à la détente après cette année de crapahutage et de découvertes. Nous espérons juste que la météo sera clémente car c’est la saison des pluies dans la région de Thaïlande où nous allons.

Arrivés à bon port à Phuket, nous sommes immédiatement pris en charge et déposés dans un petit port où un « long tail », un bateau traditionnel, nous attend pour nous emmener vers l’ile de Koh Yao Noi, notre prochaine étape pour les 5 prochains jours. Le paysage tout au long de la traversée est somptueux : tout autour de nous, d’immenses roches calcaires sortent de l’eau. La mer est un peu remuante et nous nous refugions dans la cabine pour ne pas être trempés. Au bout d’une heure quinze de navigation et la tête « farcie » par le bruit du moteur, nous arrivons directement sur la plage de notre resort. La plage est belle, le sable fin et le lieu paradisiaque. Cela nous promet de sublimes photos.

Nous prenons possession de notre bungalow et l’impression est surprenante : tout est complètement ouvert, c’est comme si nous dormons à l’extérieur avec juste un toit au-dessus de nos têtes. Pas de murs, une simple protection visuelle avec des bambous qui montent ou descendent. De notre lit, la vue est paradisiaque : nous ne sommes qu’à quelques mètres de la mer et de ses cocotiers. Nous sommes bercés par le bruit des vagues et par le chant des oiseaux … Par contre, cela nous promet un réveil assez matinal.

A peine arrivé, je me précipite au spa pour me faire faire ce qui est certainement le meilleur massage du monde : le massage thaïlandais. Aaaahhhh, j’avais presque oublié comme c’était bon !! Pendant une heure, ma masseuse va me triturer, me grimper dessus, me faire rouler les nerfs, pétrir les épaules, les bras, les jambes, … bref le pied !!!

Le soir, c’est le 8e de finale France/Nigéria et avec Isa, nous ne voulons pas le louper. Manque de chance, il n’y a pas de télé dans le resort … Première tentative sur l’ordi en streaming mais la connexion est trop pourrie, impossible de voir quoi que ce soit. Avec Yann et Isa, nous partons à pied dans la nuit pour essayer de trouver un resto pas trop loin où la retransmission semble possible mais il est plus de 23h et nous n’y voyons rien. Retour dans la chambre et nous finirons par pouvoir suivre la 2e mi-temps avec, pour l’image, un streaming un peu moins pourri et pour le son, le direct sur RTL mais les commentaires sont en décalage d’une vingtaine de secondes … Nous arrivons bon gré mal gré à suivre le match et la victoire de cette – finalement – belle équipe. Comme quoi, quand il n’y a pas de fruits pourris … je dis ça je dis rien.


Premières images de la Thaïlande.


Yanou toujours aussi calinou.


Les montagnes calcaires de la baie de Phan Nga.


Chloé qui a bien grandie.


Panorama de notre hôtel.