Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

25 juin 2014 : de Cameron Highlands à Belum

1 commentaire

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6028858758709135425?authkey=CKnatsKMx5GZrQE

Avant de quitter les Cameron Highlands et sa fraicheur, nous avons prévu d’aller visiter une usine qui fabrique du thé. Le chemin qui permet d’y accéder est très sinueux et parfois juste large pour une seule voiture mais comme toute route de montagne, les panoramas sur la vallée sont superbes et nous nous arrêterons plusieurs fois pour les immortaliser.

Arrivés au parking visiteurs, c’est par une sympathique promenade dans les champs de thé que nous atteignons l’usine et les locaux, flambant neufs, qui accueillent les visiteurs. A l’intérieur, différents panneaux racontent l’histoire de la société et la façon dont est fabriqué le thé.
Mais rien ne vaut la pratique et juste à côté se trouve la chaine de production, accessible aux visiteurs. Nous apprenons alors comment on fabrique le thé : une fois récoltées, les feuilles sont immédiatement placées dans un immense broyeur qui va les hacher en petits morceaux. C’est à ce moment que les parfums de la feuille vont se révéler. Les feuilles ainsi broyées vont ensuite être placées dans un four à 100 degrés pour les faire sécher et stopper le processus de fermentation. Le tout passe ensuite dans une sorte de tamis qui va trier les feuilles broyées par taille. Le tout est ensuite conditionné dans d’énormes sacs en toile de jute.

Tout autour de l’usine, les champs de thé s’étirent sur des dizaines d’hectares et le paysage est magnifique. La culture et la cueillette du thé est un monopole « hindou ». A proximité, il y a un village 100% hindou avec son école, son temple et ses multiples maisons.

En fin de matinée, nous repartons un peu plus vers le nord, direction la forêt primaire de Belum, un des « poumons » de notre belle planète et une de nos forêts les plus anciennes. Tant que nous sommes dans les Cameron Highlands, la route reste très sinueuse et la température très agréable. Cette région est vraiment une région de culture car nous ne cessons de voir des serres où poussent principalement des fraises. En un même lieu, il peut y en avoir des dizaines voire même des centaines.

Une fois sortis des Cameron Highlands, la route n’est plus qu’une longue et ennuyeuse nationale où l’on prend rapidement les mauvaises habitudes des conducteurs du coin : on double sur les passages zébrés ou encore sur les lignes continues … mais la plupart du temps, c’est la seule façon de doubler.

En milieu d’après-midi, nous arrivons à notre superbe hôtel situé au bord du lac Temenggor. Nous sommes à l’extrême nord de la Malaisie et quasiment au sud de la Thaïlande qui est à moins d’une heure en voiture.


La cueillette des feuilles de thé.


Les champs de thé et, en haut, les bâtiments d’accueil.


Les champs de thé s’étirent à perte de vue.


Le village hindou.


Les serres de fraises.

Echoppe de bord de route.

Une réflexion sur “25 juin 2014 : de Cameron Highlands à Belum

  1. C’est… comment dire… vert !
    Mais c’est beau !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s