Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

19 juin 2014 : Sepilok, la rivière Kinabatangan, la jungle de Bornéo

Poster un commentaire

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6027321884089838705?authkey=CKmJyZO2stXqGw

Encore une incroyable journée nature où nous allons découvrir et observer tout ce qui fait la beauté de la jungle de Bornéo : Orang Outan, Probocsis (nasique), Calaos, Macaques, … mais aussi sa flore luxuriante.

Mais tout commence encore par un réveil matinal puisque lorsqu’il se met à sonner, il n’est que 5h45 … c’est un peu dur mais il nous faut libérer la chambre car le bateau n’attendra pas. C’est donc de bonne heure que nous retournons vers Sandakan.

Notre première activité de la journée nous permet de rejoindre le centre de réhabilitation de Sepilok, le plus grand centre d’assistance et d’adoption des Orangs Outans du Sabah. Nous espérons que ce sera un peu mieux que Semmengoh où nous n’avions à peine pu voir qu’un seul Orang Outan.

A Sepilok, la distribution de nourriture se déroule à 10h, nous avons donc le temps d’aller voir une vidéo qui explique un peu de la vie de ces primates qui sont à 96,4% génétiquement identiques à nous. On nous briefe de nouveau sur le comportement à avoir. Principalement, il suffit de se tenir un peu en retrait si on ne veut pas finir comme ce touriste français qui, il y a de nombreuses années, est revenu de sa balade … tout nu !!! Au début, les rangers n’ont pas cru à son histoire et ils ont pensé que c’était quelqu’un qui voulait juste faire parler de lui. Mais deux jours plus tard, ils ont compris qu’il avait bien dit la vérité lorsqu’ils ont vu un Orang Outan arriver … avec le slip sur la tête !!! Dans son malheur, il a eu de la chance car à cette époque, Facebook n’existait pas !!

Après la vidéo d’information, nous partons rejoindre les estrades qui font face au promontoire où les rangers disposent de la nourriture. Et ce matin, cela commence plutôt bien car la nourriture n’est pas encore arrivée qu’il y a déjà deux orangs outans dans les arbres en train d’attendre leur repas. Nous avons alors tout loisir de les admirer.
Puis, lorsque vient l’heure de la distribution, ce ne sont pas moins de cinq autres Orangs Outans qui viennent se servir. Le spectacle est magique et ces bêtes nous émeuvent tellement leur regard est profond et semble humain.

Il y en a même un (ou une) qui va venir se promener sur les balustrades à peine à quelques mètres de nous. Il semble prendre un malin plaisir à poser et à se laisser prendre en photo. Plusieurs fois, nous croisons son incroyable regard fait de malice, de tendresse ou parfois de défi. L’animal semble se plaire à se faire admirer. Tant et si bien que cela crée un attroupement que les rangers n’apprécient pas trop car cela peut vite faire stresser ces animaux qui peuvent alors avoir des réactions imprévisibles. Et lorsque l’on sait que ces animaux sont 4 fois plus forts que nous, cela peut vite faire des dégâts. Finalement, pour y mettre fin, ils vont prendre l’animal par la main et l’emmener à l’écart de la foule.

Au bout de trois bons quart d’heure d’observation et de photos où nous avons vraiment pu approcher ces superbes bêtes au plus près, nous partons rejoindre une autre partie du parc pour découvrir cette fois-ci les plus petits ours du monde : les Sun Bear, aussi appelé Honey Bear ou encore Dog Bear en raison de leur cri qui ressemble à un aboiement. Et nous avons une nouvelle fois de la chance car nous arrivons pile poil à l’heure de la distribution de la nourriture. Nous pouvons alors observer deux d’entre eux descendre des arbres avec une dextérité incroyable tandis que 5 ou 6 autres se délectent d’une noix de coco.

La matinée se termine et il est désormais temps de partir en bateau direction la jungle de Bornéo via le delta de la rivière Kinabatangan. Cette rivière, très large et très boueuse, est la plus grande rivière du Sabah. Elle est jonchée de troncs d’arbres de toutes tailles, ce qui oblige le bateau à ralentir et zigzaguer fréquemment. Nous traversons tout d’abord une mangrove puis, rapidement, pénétrons dans la jungle de Bornéo.

Après une pause d’une heure pour déjeuner à l’Abai Jungle Resort, un superbe resort situé en bord de rivière, nous repartons pour une nouvelle heure de bateau et rejoignons notre hôtel pour les deux prochaines nuits, le Kinabatangan Lodge. Lorsque nous arrivons, nous sommes « accueillis » sous des trombes d’eau.

Heureusement, ce n’est qu’une averse et nous partons rapidement faire une croisière pour visiter les environs. Pendant une heure et demie, nous allons encore être gâtés puisque nous allons pouvoir admirer quasiment tous les animaux de cette jungle désormais protégée. Nous voyons tout d’abord les éléphants pygmées, les plus petits éléphants du monde : une troupe d’une dizaine d’individus est en train de se restaurer en bord de rivière. Nullement gênés par la présence de plusieurs bateaux remplis de touristes, ils paissent tranquillement pendant que les bateaux tournent et que les touristes les mitraillent de photos.

Nous nous arrêterons de nombreuses fois pour admirer deux tribus différentes de « probocsis monkeys », les singes nasiques. De nombreux bébés sont présents et le mâle dominant d’une de ces tribus nous gratifiera d’une leçon de « choses » d’une dizaine de secondes !!! C’est sûrement un peu court, mais je me mets à sa place, difficile de prendre son temps quand on est à cinquante mètres de haut en équilibre sur une simple branche !!
Nous verrons aussi plusieurs tribus de macaques, un couple de calaos bariolé et pleins d’autres oiseaux dont je ne connais pas le nom.

La jungle de Bornéo, vieille de plus de 170 millions d’années est luxuriante mais elle nous surprend néanmoins par son aspect car elle ne ressemble pas du tout à ce à quoi nous nous attendions. Nous nous faisions certainement une mauvaise image en regardant un peu trop la télé !!! Nous l’imaginions comme une « rainforest », càd avec plein de caoutchoucs, des plantes grimpantes, … surement comme la forêt d’Amazonie alors qu’il s’agit d’une forêt primaire. D’aspect, elle ressemblerait presque à nos forêts. Parfois, on pourrait jurer que nous sommes sur nos bords de Marne !! Mais rapidement, la faune nous rappelle où nous sommes.

Une fois de plus, nous réalisons la chance que nous avons de pouvoir découvrir cette jungle de Bornéo et d’observer ces animaux sauvages dans leur environnement naturel.


A table !!


De la tendresse dans le regard.


Regard profond.


Quel regard !!


Les « sun bears ».


Un village au bord de la rivière Kinabatangan.


La jungle de Bornéo.


Keskecédonc ? C’est la salle de bain / wc des habitants de la rivière !!


Un nasique.


Un autre avec son bébé.


Ce mâle nous gratifiera d’une scène classée X de 10 secondes !!


La jungle de Bornéo, un petit air de bords de Marne …


Séquence séchage de plumes.


Un calaos bariolé.


La rivière et la jungle.

Les éléphants pygmées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s