Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

14 juin 2014 : Semmengoh, Rivière de Bengoh

2 Commentaires

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6025115838406028049?authkey=CLHcvM6M_6GLqAE

Départ de bonne heure ce matin (7 h) car il nous faut absolument être à 9 heures à la réserve de Semmengoh pour assister au repas des Orangs outans. Manque de chance, si nous sommes à l’heure, ce n’est pas le cas de notre chauffeur qui a « officiellement » un problème de moto mais officieusement, je penche plutôt pour un problème d’oreiller car nous le croiserons sur la route roulant comme un dératé pendant qu’un agent de sécurité, pour rattraper le retard, nous emmène à toute vitesse au point de rendez-vous.

Heureusement, c’est le week-end et il n’y a pas trop de circulation, nous n’arriverons qu’avec 5 minutes de retard à la réserve où nous allons enfin pouvoir admirer les « hommes de la forêt », traduction d’Orang Outans. Nous n’avons finalement rien manqué si ce n’est le briefing du ranger. Nous entendrons simplement qu’il faut garder ses distances, un minimum de 6 mètres est indispensable, et qu’en cas de problème, il ne faut surtout pas compter sur eux !!! Les Orangs Outans sont non seulement très puissants, 5 fois plus forts que nous, mais ils ont en plus une excellente mémoire, aucun des rangers ne veut donc courir le moindre risque.

Après une marche de 10 mn dans la jungle pour rejoindre un endroit aménagé avec des estrades face à l’endroit prévu pour nourrir les grands singes, nous sommes une bonne centaine de personnes à guetter la première apparition qui se fait attendre …. attendre … attendre …
Finalement, au bout de 40 mn d’attente, point d’Orang Outan … On nous fait alors repartir au point de départ car des animaux ont été repérés de l’autre côté de la forêt et devraient venir s’alimenter à un second point.
Ce n’est finalement que vers 10 heures que l’un d’entre eux finit par se pointer du haut des arbres. Ce n’est malheureusement pas « Richie », le grand mâle mais nous nous en contenterons. L’aisance de déplacement est assez impressionnante. J’imaginais les Orang Outan comme des singes un peu balourds, mais au contraire, celui-ci à l’air très agile et un sentiment de puissance se dégage de cet animal.

Après un petit quart d’heure d’observation et de mitraillage de photos, il nous faut partir car nous avons rendez-vous pour faire une descente en rivière en kayak. De l’eau, du sport, bref, encore une activité adorée par Isa !!!

Pour rejoindre le point de départ, il faudra une bonne heure de voiture, ce qui nous permet de découvrir un peu de la campagne de Bornéo. Mais en fait de campagne, ce sont beaucoup de villes nouvelles qui semblent pousser comme des champignons !!! De tas d’immeubles neufs ou en construction s’enchainent les uns après les autres. Les routes sont relativement correctes, toutes parfaitement bitumées, elles sont néanmoins peu lisses et nous rebondissons comme pour un rodéo !!!
Ce que nous voyons n’a rien à voir avec les précédents pays asiatiques visités. Ici, pas ou peu de maisons bricolées de bric et de broc, elles sont toutes en briques ou en parpaings.

Arrivés sur place, on nous équipe et c’est parti pour une balade très agréable sur la rivière Bengoh. La rivière est assez basse donc le courant est assez lent et la balade tranquille se transforme très rapidement en bataille d’eau où chacun use de sa palme pour arroser tous ceux qui passent à proximité. Nous longeons des falaises, et une forêt qui, par moment, nous rappelle un peu notre bonne vieille Marne !!!
A midi, pause déjeuner dans un village où nous ferons une petite promenade pour découvrir les fleurs et fruits locaux. Ponctuée par de multiples batailles d’eau, nous finissons notre descente de 11 kms par une baignade bien rafraichissante.

Le soir, nous arrivons fourbus à l’hôtel.


Enfin !!


Yanou, encore une fois très à l’aise.


Tiens, prend çà !!


Après quelques minutes, Isa finira par apprécier la balade.

2 réflexions sur “14 juin 2014 : Semmengoh, Rivière de Bengoh

  1. C’est mieux que sur la marne
    gros bisous a vous 4 de toutes la famille VERHAEGHE
    bisous ERIC

    • Coucou Éric ! C’est sûr que c’est plus dépaysant ! A part les canards je n’ai pas encore vu d’éléphant sur les bords de Marne !! Gros bisous à toute la famille !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s