Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

1er juin 2014 : une si longue route …

Poster un commentaire

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/6020950072843735761?authkey=CP_03d_qgvfB7AE

Pour rallier Rantepao à Makassar, il n’y a que 319 kms à faire mais la route sera longue puisque cela va nous prendre près de 8 heures. Parcourir les routes au Sulawesi est presque une aventure en soi.

Le début de la route passe par la montagne et la moyenne horaire est très faible car la chaussée n’est pas toujours au top mais il y a surtout sans arrêt des interruptions et des ralentissements dus aux camions surchargés qui n’avancent pas, aux mobylettes, aux animaux (chiens, poules, vaches, buffles !!!) qui traversent, etc … Nous mettrons ainsi plus de 3 heures à faire les 100 premiers kilomètres.
Puis le dénivelé s’aplanit, la chaussée s’arrange un peu mais le trafic reste conséquent. Surtout à l’approche de Makassar.

Il semble que la vie s’organise le long de ce qui est chez nous l’équivalent d’une nationale mais on voit des choses qu’il serait impossible de voir ailleurs : les enfants jouent à côté et parfois même sur la chaussée, des autocars stationnent sur une des deux voies, des conducteurs arrêtent leur voiture sur la chaussée pour pouvoir acheter des fruits ou toute autre victuaille !!!

La tonte des herbes est assurée par la « DDE » locale, c’est-à-dire des chèvres ou, plus fréquemment, des vaches qui paissent tranquillement sur le terre-plein central !!

Le klaxon est l’équipement indispensable mais il ne sert pas pour signaler son mécontentement, juste pour signaler qu’on arrive.

Quant à la police, que fait-elle ? Généralement, elle installe des points de contrôle pour améliorer son quotidien … Tous les routiers ont d’ailleurs un budget prévu pour ces types de de contrôles. Une anecdote à ce sujet : lors du premier jour, nous nous sommes fait arrêtés par la police à un de ces points de contrôle. Un des policiers a alors demandé une « donation ». Notre guide lui a alors demandé : « tu veux que je te donne quelque chose devant les touristes ? ». Très gêné, le policier s’apercevant de notre présence lui dira quelque chose du genre : « ah, zut, c’est bon tu peux y aller … ».

Au Sulawesi, on utilise beaucoup les plantes pour se soigner. Ainsi, le contraceptif local qui sert également de pilule du lendemain, c’est l’ananas !! D’après notre guide, rien de tel pour éviter d’avoir un bébé non désiré. Une infusion de « moustache de chat », une très belle fleur, permet de soigner la chaude-pisse !!

Le Sulawesi, c’est tout cela aussi !!!


Fabrication d’un gâteau typique.


Légèrement surchargé …


C’est la saison des pamplemousses. Ici, ils sont énormes.

Le scooter est généralement le véhicule familial.


L’équipe de choc. A gauche, Mappi, le chauffeur. A droite, Topik, notre super guide.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s