Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

15 mars 2014 : Christchurch

3 Commentaires

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5990876556302135201?authkey=CNaes6-Vn7etBA

Ca y est, ça sent la fin, nous avons rendu notre camping-car qui, pendant 45 jours et sur plus de 5.000 kms, nous aura mené aux quatre coins de la belle Nouvelle Zélande. Une fois les formalités terminées, nous partons visiter le centre de Christchurch.

La Nouvelle Zélande est située juste au-dessus d’une faille sismique et le déplacement des plaques pacifique et australienne y occasionne plus de 15.000 secousses par an … Mais c’est la ville de Christchurch qui a subi les deux plus récents tremblements de terre majeurs.
Le premier a eu lieu en septembre 2000. D’une magnitude de 7.0, la ville n’en avait alors pas beaucoup souffert car l’épicentre était suffisamment éloigné.
Par contre, le second, qui a duré une vingtaine de secondes, a occasionné des dommages énormes. Il s’est déroulé le 22 février 2011, à 12h51 et sa magnitude a été mesurée à 6,3. Ce tremblement de terre, terrible d’après notre taxi, a définitivement et irrémédiablement endommagé tout le centre-ville historique et ses immeubles anciens. Facteur aggravant, il y a eu dans les heures qui ont suivies des dizaines de répliques, dont une de force 5,6 seulement quelques minutes après, à 13h04.

Christchurch est une ville ravagée et plus de 3 ans après ce terrible tremblement de terre, la ville est toujours en reconstruction. Des quartiers entiers ressemblent à des champs de ruines alors que d’autres ne sont que des chantiers en cours.

Nous commençons notre « visite » par un des bâtiments les plus emblématiques de la ville : sa cathédrale. Si le bâtiment principal est toujours debout, la pointe et la nef sont à terre. Nous sommes assez surpris qu’aucune réparation d’aucune sorte n’ait été entamée plus de 3 ans après sur ce bel édifice car si les murs ont été consolidés, tout le reste est comme après la catastrophe. Nous apprendrons un peu plus tard qu’il y a un vaste débat entre la reconstruction à l’identique (pour 200 millions de dollars) ou une reconstruction plus moderne (pour 100 millions de dollars).

Nous poursuivons notre promenade et nous nous rendons compte que c’est tout le centre-ville qui doit être complètement reconstruit sur plusieurs pâtés de maison. C’est un vrai paysage de désolation : des immeubles ont été détruits et remplacés, d’autres juste détruits et beaucoup d’autres sont encore debout, semblent même intacts mais interdits d’accès car trop dangereux en raison des dommages causés aux fondations. Des tas d’immeubles ont des haies de container devant eux soit pour éviter de causer de nouveaux dommages en s’écroulant, soit pour essayer de préserver de belles façades anciennes.
Beaucoup a déjà été fait mais le travail restant semble titanesque. C’est une sensation vraiment surréaliste, on se croirait presque dans un jeu vidéo qui se passe dans une ville morte et où des zombies peuvent surgir de partout.

De ci de là, la vie a repris et des quartiers complètement neufs sont ressortis de terre. C’est le cas du « nouveau » centre-ville qui a été reconstruit exclusivement avec des containers !! Certainement pour parer au plus pressé. Ce quartier s’appelle le « re-start ». Est-ce du provisoire ou du définitif ? Je n’ai pas la réponse mais tout est parfaitement organisé et l’ensemble fait finalement assez design et moderne.
C’est aussi le cas de la « New Regent Street » qui propose restaurants et boutiques de souvenirs tout en étant entourées de buildings définitivement fermés et interdits d’accès.

La leçon que tout le monde a retenue, c’est que les maisons en briques sont définitivement à éviter tandis que les constructions en verre ou en bois ont, elles, relativement bien tenues le coup.

Nous continuons un peu notre balade avant de rentrer à l’hôtel car les devoirs n’attendent pas ! Yann termine sa dernière évaluation quant à Chloé, nous espérons avoir fini tout le programme avant de partir en Asie le mois prochain.


La magnifique cathédrale n’a pas bougé depuis la catastrophe.


Tous ces beaux immeubles sont malheureusement condamnés.


« Re-start », le nouveau centre-ville.


Des tas d’immeubles ont des containers devant eux.


Tout ce quartier va être détruit pour être ensuite reconstruit.


Un nouveau quartier sortis des décombres : la « New Regent Street ».


Finie la marche arrière !!

3 réflexions sur “15 mars 2014 : Christchurch

  1. Je voulais écrire plutôt :  » lumineuse, blanche et désolante »!!!!!!!!!!!!!!!!!!HIHIHI!!!!!Bisous!

  2. Coucou les baroudeurs!!! Votre fin de séjour en NZ fût magnifique, lumineux, blanc par son nuage et désolant à Christchurch! Vos photos tee-shirts sont supers! Nous vous embrassons très fort. Isabelle Hubert et Perrine

    • Coucou nos amis ! Oui nous avons quitté la Nouvelle Zélande et sommes désormais à Melbourne ! Nous garderons un merveilleux souvenir de ce pays et surtout de magnifiques paysages !! A nous l’Australie maintenant !!!! On vous embrasse tous les quatre très fort !!! Isabelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s