Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

14 mars 2014 : d’Akaroa à Christchurch

Poster un commentaire


Péninsule de Banks

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5990505302145977201?authkey=CJO02OSB_LeCnQE

C’est la dernière ligne droite !! Nous quittons ce matin Akaroa pour notre dernière destination en Nouvelle Zélande : Christchurch.

A peine sorti d’Akaroa, nous décidons de bifurquer et de prendre une « scenic route » pour en prendre plein les yeux une dernière fois. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que nous ne sommes pas déçus. Mais ces paysages se méritent car la route grimpe beaucoup, longtemps et n’est pas assez large à mon goût. C’est donc à une allure de sénateur que notre camping-car gravit ces côtes. En moins de 15 minutes, nous nous retrouvons à dominer la péninsule de Banks. Nous nous régalons à admirer ces somptueux paysages qui nous avaient tant impressionnés à notre arrivée. Plusieurs fois, nous nous arrêtons pour prendre des photos avec cependant la petite déception de ne pas réussir à immortaliser ce que nos yeux voient.

Au terme d’une heure de virages, de montées et de descentes, nous sortons de la « scenic route » et nous nous rendons compte que nous ne sommes qu’à … 9 kms d’Akaroa par la route normale. Nous prenons alors la route vers Christchurch mais pour cela, il va encore falloir traverser une dernière montagne très sinueuse. Mais, après tout, c’est cela l’île du sud.

Environ une heure après, nous arrivons dans les environs de Christchurch qui est la deuxième ville de Nouvelle Zélande. Ce qui nous semble surprenant, c’est que nous ne sommes qu’à 10 km du centre, et pourtant nous sommes toujours en pleine campagne !!

En arrivant, nous passons par le centre-ville. Les stigmates du tremblement de terre de 2011 sont encore très visibles et très impressionnants. Des quartiers entiers sont condamnés. Depuis la catastrophe, plus de 1.000 immeubles ont été ou vont être détruits et reconstruits. C’est un plan de 80 milliards de dollars néo-zélandais sur 5 ans qui doit permettre à cette ville de repartir.

Mais la vraie visite, ce sera pour demain car aujourd’hui, il nous faut ranger le camping-car. Nous nous installons donc au camping, faisons les valises et laissons les enfants aller à la piscine.


La péninsule de Banks.


Encore.


Les containers semblent permettre aux facades d’être conservées.


Tout le centre-ville est dans le même état.


Des bâtiments, d’extérieur en bon état, sont promis à la destruction.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s