Les Peltier Autour du Monde

Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie

2 mars 2014 : Milford Sound

2 Commentaires


Milford Sound – région du Fjordland

Album du jour à voir ici : https://plus.google.com/photos/102219318331179331070/albums/5986097495629976193?authkey=CIqm_tzYjueX3QE

Aujourd’hui, il a fait un temps pourri et pourtant, sans cette météo exécrable, nous n’aurions jamais pu passer une journée si formidable. Va comprendre Charles …

La première de nos deux excursions dans la région va nous mener à Milford Sound. C’est une des destinations que j’attends avec impatience depuis la préparation de notre voyage car c’est assurément un des plus beaux paysages du monde avec une Nature dans toute sa splendeur.

Mais tout d’abord un peu d’explication sur la différence entre un « fjord » et un « sound ». « Milford Sound » devrait en fait s’appeler « Milford Fjord » !! En effet, un « fjord » est créé par un glacier qui, en reculant, laisse le champ libre à la mer pour s’installer (ce qui est le cas ici) alors qu’un « sound » est créé par une rivière. Pourquoi ce nom de « Milford Sound » ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’une erreur humaine !! Cette erreur a ensuite été un peu corrigée en appelant toute cette région le « Fjordland ».

Mais la journée commence mal : il pleut et les nuages sont très bas. Nous essayons de positiver en gardant en tête ce que l’agence nous a dit hier : «Milford Sound, c’est encore mieux quand il pleut car il y a des centaines de chutes d’eau. Quand il fait beau, il n’y en a que deux !! ». A voir …
Nous prenons un bus pour rallier les 120 kms qui nous séparent de la ville de Milford Sound car je voulais profiter du paysage en toute tranquillité. Sur toute la distance, nous ne traverserons pas une seule ville.

Le début du parcours nous fait traverser tout d’abord des plaines puis une superbe forêt pluviale. Le premier arrêt nous permet de prendre des photos d’une magnifique plaine dorée avec en fond les montagnes de Milford. Tout près de là coule une rivière qui permet, selon la légende, d’augmenter sa durée de vie de 5 ans si on en boit un verre !!! Zut, je n’ai pas de verre sur moi.
Le deuxième arrêt se fait au « Mirror Lake », un lac qui a une eau tellement claire qu’elle permet de refléter le paysage qui l’entoure tel un miroir. Bon ça, c’est le principe car aujourd’hui il manque un ingrédient essentiel : le soleil !!
Nous poursuivons encore un peu de route et nous nous arrêtons à « The Chasm ». C’est une cascade qui vaut vraiment le détour : les rochers qui l’entourent ont été complètement façonnés par le débit de l’eau, ils sont parfaitement lisses et ronds et nombres d’entre eux sont percés de trous tels du gruyère. Grâce (!!) à la pluie qui tombe dans discontinuer depuis hier, le débit de la cascade est exceptionnel et très impressionnant. L’eau coule avec une force incroyable, c’est magnifique.
Juste avant de repartir, nous avons le droit à une belle surprise avec un couple de « Kéa », des perroquets de montagne, qui déambule tranquillement sur le parking comme si de rien n’était.

Après cet arrêt, le dénivelé commence à grimper. Nous traversons toujours une forêt pluviale superbe avec de la mousse partout mais autour de nous, les falaises commencent à prendre de l’ampleur. En les observant, nous commençons à comprendre ce que voulait dire la dame de l’agence : des chutes d’eau par dizaines coulent le long de ces falaises aux roches très noires. Nous regrettons cependant que la visibilité ne soit pas terrible et nous empêche d’immortaliser tout ceci.

Quelques kms plus loin et nous arrivons au « Homer Tunnel », un tunnel long de 1,2 km qui traverse la montagne. Dès la sortie, nous passons dans un nouvel univers. Des falaises très noires, très hautes et très majestueuses nous entourent. Mais le plus surprenant, ce sont ces dizaines de chutes d’eau qui tombent des sommets. La visibilité n’est malheureusement toujours pas au rendez-vous et les photos sont décevantes. Tant pis, aujourd’hui, ce sera juste pour le plaisir des yeux. Ce spectacle majestueux va durer plus d’une demi-heure.

Nous arrivons dans la ville de Milford Sound en début d’après-midi et il pleut toujours ….

A peine arrivés, nous nous installons dans le bateau qui va nous emmener pour une croisière de plus de 2 heures dans le Milford Sound. Au micro, l’animateur nous promet que grâce à « l’exceptionnelle météo, nous allons passer un moment formidable » !!

Le bateau part sous une pluie qui redouble et avec une brume qui recouvre les sommets. Nous allons peut être passer un moment formidable mais en attendant nous sommes en train de louper des paysages sublimes cachés derrière cette brume persistante. Et puis, miraculeusement, plus nous avançons, plus les nuages remontent et plus la visibilité s’améliore. Et même si le soleil est complètement absent, nous pouvons profiter de ces centaines de chutes d’eau sur des falaises tout droit sorties du monde du Mordor du Seigneur des anneaux … Le spectacle est vraiment magique.

Pendant plus de deux heures, nous allons ainsi naviguer dans des décors somptueux : falaises abruptes et chutes d’eau innombrables de toutes tailles : de la plus petite à la plus grande, en passant par la plus haute ou la plus large. Le bateau naviguera de la ville de Milford Sound jusqu’à la mer de Tasmanie. Nous ferons ensuite demi-tour pour repasser par l’entrée de Milford Sound.
Petite anecdote à ce sujet : le capitaine Cook a loupé cette entrée en arrivant en 1770 car, de loin, avec la perspective des falaises, elle est impossible à discerner.

Avec Isa, nous passons le plus clair de notre temps sur le pont à filmer, photographier, admirer, s’extasier. L’agence avait finalement raison, Milford Sound, c’est incomparable quand il pleut car sinon, nous n’aurions jamais pu voir ce spectacle si unique. A un bémol près cependant, il faut quand même que la visibilité soit au rendez-vous pour pouvoir admirer cette nature à l’état brut.

Le retour en bus, sans pause, sera nettement plus rapide puisqu’en moins d’une heure et demie, nous serons de retour au camping.

Demain, une nouvelle excursion dans un lieu encore plus majestueux nous attend. Vivement demain !!!

Un arc en ciel apparait dès le départ. Bon présage ?


Les montagnes de Milford Sound apparaissent au loin.


Le « Mirror Lake ».


La cascade »Chasm ».


Un « Kéa ».


Le début des chutes d’eau sur les falaises noires.

C’est beau mais si la brume pouvait s’en aller …


Que rajouter ?


Elles s’appellent les « 4 sœurs ».


Les habitants du coin.


Il ne fait pas beau mais on est sur un nuage.


Tous les « traits » blancs sont des chutes d’eau.

2 réflexions sur “2 mars 2014 : Milford Sound

  1. Comme je comprends votre enthousiasme !!!!! Déjà en photo c’est époustouflant alors qu’est-ce que se doit être en direct !!!!!!!Aujourd’hui c’est vous les favorisés !!!!! C’est divin malgré cette brume, sauf pour le Mirror Lake ! et le côté sombre des photos renforce le mystère qui est est propice à la liberté de l’imaginaire !!!!!! Vivement demain comme vous dites….

    • Bonjour Amèle ! Encore plus de 10 jours dans ce beau pays et celui ci ne cesse de nous éblouir ! Les paysages nous font rêver à chaque kilomètre !!! Gros bisous. Isabelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s